Alger 5: Communiqué du Conseil Révolutionnaire de l’Azawad

refugies-vielles-femmes-azawad

 

A l'image de tout ce qui s'est passé durant toutes les médiations précédences et ce qui se passe actuellement avec le fil de la médiation, notamment l'Algérie qui ; à travers ses agissements inexpliqués face aux aspirations de notre peuple meurtris dans sa chaire depuis plus de 50 ans dont l'Algérie elle-même est certainement témoin ;

Conscient de toutes les souffrances passées et actuelle dont a fait l'objet notre peuple à travers les agissements d'un Etat qui à travers l'histoire a su nous montrer sa capacité de nuisance, de persécution, de discrimination sur tous les plans sans exceptions ;

Remontés et indignés face aux conditions de vie de nos mères, de nos frères qui croupissent maintes fois encore dans des différents camps de réfugiés pour la simple raison d'être ce qu'ils sont et cela au vue et au su de tout le monde entier qui reste intact voir sourd et muet face à tout cela ;

Sentant toujours le gout amer d'une perte d'un ou plusieurs de nos valeureux frères tombés en martyres pour défendre l'honneur et la dignité de nos sœurs persécutées et balancées au moindre vouloir de vagabonds et irresponsables enfants de rues de Bamako ;

Vu tous les efforts, voir le sacrifice que notre peuple azawadien a offert au Mali à travers la communauté internationale renonciation à la chose la plus nécessaireecoliers-drapeau-azawad pour leur survie à savoir l'indépendance dans le simple soucis de conserver des bonnes relations avec leurs frères maliens et de faciliter la résolution rapide et définitive de ce problème historique présent depuis le temps colonial, mais le Mali n'a pas su saisir l'opportunité et continue de jouer à la politique de deux poids deux mesures ;

Vu les multiples violations du dit accord par le Mali, notamment le 23 mai, suite à laquelle notre armée a bouté toute représentation de l'Etat malien y compris son armée ;

Vu les multiples violations du cessez- le feu aussitôt solliciter par le Mali auprès de nous par le biais du président l'Union africaine son excellence Abdoul Aziz ;

Conscient de multiples méthodes qu'il utilise pour nous réduire et réduire notre peuple jusqu'au dernier, notamment la création de milices ethniques pour nous inciter toujours plus en une guerre civile qui fera le nettoyage à sec à sa place ;

Fatigués de voir toujours ce que nous est plus chers malmenés et à la merci de divers loups enragés à la recherche d'une proie égarée, confuse et facile à se procurer ;

Peinés à comprendre pourquoi ce grand mystère qui fait de notre courageux peuple le seul à ne pas pouvoir bénéficier de ce qui lui revient à la lumière de tous les textes internationaux,

Nous, conseil révolutionnaire, gardien de la révolution et qui a pour mission principale le rappel à l'ordre de tout un chacun qui tentera directement ou indirectement de déroger aux aspirations de notre peuple sur la ligne de la bonne conduite afin de rassurer et de mettre en confiance ce dernier ;

Rappelons que nous ne hasarderons jamais à permettre à qui conque de bercer ou de jouer avec les sentiments de notre peuple qui nous a toujours notifiés sa grande confiance et sa patience interminable pour aboutir à leur souhait le plus noble de tout ce qui pourra être noble à savoir la liberté, le sentiment d'être définitivement chez soi et sans aucune crainte extérieur ;

Et dans les soucis de remplir et répondre à notre devoir moral qui est celui de venir toujours en aide à nos sœurs qui ne peuvent faire appel qu'à nous ;
Demandons et exigeons ce qui suit ;

- Nous demandons le retour immédiat et sans conditions de la commission de négociations avant toute signature ou parafât d'un quelconque accord ;

- Demandons aux mouvements le retour à la revendication de l'indépendance de l'Azawad ; seule chose qui permettra de satisfaire notre peuple sans lequel nous ne sommes rien ;

- Demandons à la communauté internationale et à l'Algérie de faire preuve d'indulgence et du respect face à notre peuple qui se sent pleinement insulté suite à leur prise partie pour le Mali à l'encontre de ses aspirations. - Exigeons une reprise rapide de notre dossier par un autre pays qui s'aura se faire impartiale pour toutes les parties concernées ;

Et enfin nous demandons à notre vaillante armée de se préparer pour défendre s'il le faut notre peuple qui n'a que nous.

 

Kidal, le 1er Mars 2015

Attayoub Ag Batteye
Président du Conseil Révolutionnaire

Déclaration du leader du MNLA suite aux combats à Kidal

 A titre d'information et pour faciliter aux observateurs du conflit entre le Mali et l'Azawad d'avoir accès aux versions des deux parties avant de juger (ce que ne font malheureusement pas l'ONU et la MINUSMA), nous mettons en ligne cette déclaration du leader du MNLA, qui par ailleurs est accessible sur le site internet de ladite organisation.

 

banner-text-logo-mnla

Sur le même sujet

Derniers Commentaires

  • Anonyme dit Plus
    Ayyuz nnun ! Bravo pour votre courage et votre ténacité !... mardi 10 mars 2015
  • Anonyme dit Plus
    "Alors que tous ceux qui sont restés accrocher à... mardi 10 mars 2015
  • Anonyme dit Plus
    la lutte ne fait que commencée azawad tjr aux azawadien
    mardi 10 mars 2015
  • Anonyme dit Plus
    C'est bien dit monsieur Ambeiri avec toutes ces années de... mardi 10 mars 2015
  • Anonyme dit Plus
    ce texte est entièrement vrai! mardi 10 mars 2015